Cycles féminins : la saison de l'automne


Phase lutéale (J14-J28) : la clairvoyance

Energie yin

Hormone dominante : progestérone

Durée : 14 jours

moins si déficit en progestérone :

puberté, stress, arrêt pilule, post-partum, périménopause

Symptômes : les pertes se raréfient (sensation de sécheresse ou pertes grumeleuses), des boutons peuvent apparaître, l'immunité baisse (pour permettre la nidation)


Rappel physiologie

Le follicule rompu se referme et forme le corps jaune qui produit de la progestérone, dominante lors de cette phase. Celle-ci favorise l’épaississement de l’endomètre et le remplit de nutriments afin de nourrir l’éventuel embryon. La température corporelle augmente, le col de l’utérus se referme et durcit.

S’il y a fécondation, l’ovule fécondé va se nicher dans l’endomètre pour la nidation, sinon, le corps jaune se décompose et les taux d’oestrogènes et de progestérone baissent.


Ressenti

C’est la fin de l’été, le temps de la récolte, on ressent des changements, il reste encore l’énergie de l’été mais la nostalgie arrive.

On ressent une ambivalence, entre une force intérieure et un affaiblissement physique, on se distance de nos proche, l'appel intérieur est fort.

Si l’on n’est pas à l’écoute, on ressent un feu intérieur qui peut être intense à gérer : irritabilité, frustration, renoncement


Tout ce qui n’est pas exprimé se transforme en symptômes prémenstruels


Comment s'en servir?

C’est le moment de :

Remettre les choses en question

Ecouter ses intuitions

Analyser


Désagréments possibles du SPM

Travail intense du foie lié à l’irritabilité, la colère, on se sent à fleur de peau.

Rétention d’eau, prise de poids, jambes lourdes, douleurs des seins, migraines, envie de sucre, fatigue, diminution de la libido…


Tous les déséquilibres augmentent ces symptômes : stress, alimentation, alcool et tabac, traitement médicamenteux, constipation, perturbateurs endocriniens, maladies auto-immunes, problèmes hormonaux.


Comment réduire le SPM?

- Alimentation riche en calcium

- Eviter : alcool, café, sodas, alimentation salée

- Consommer du magnésium

- Augmenter l’apport en omega-3

- Veiller à l’apport en fer, zinc, vitamine E


Pour aller plus loin

Notez, tout au long de votre cycle, vos ressentis, vos sensations,

vos symptômes dans le corps et la tête...

Comparez à vos phases de cycle et aux indications que vous trouverez dans mes publications.

Cela vous permettra de mieux vous comprendre et de très vite vous servir

de vos forces cycliques!

Abonne-toi au blog

Merci de vous être abonné !