L'allaitement : physiologie et techniques pour le favoriser

Le choix de l'allaitement

Il existe beaucoup d'injonctions faites aux femmes (encore!) sur le fait d'allaiter ou non. L'allaitement a des bienfaits mais il n'est pas gratuit et peut demander beaucoup d'énergie à la maman.

La maman doit être libre de ce choix et a le droit de s'arrêter à tout moment.

De plus, l'allaitement est parfois considéré comme "inné" mais il ne l'est pas toujours.

Pas de pression ! Si vous le désirez mais que vous n'arrivez pas, cela ne fait pas de vous une mauvaise mère. Votre bébé se portera tout aussi bien.


Physiologie de la lactation

Lors de la grossesse, 2 hormones sont produites, la ß-HCG (qu'on dose lors du test de grossesse) et la HPL (Hormone Placentaire Lactogène).

Cette dernière stimule la production des acini mammaires mais ceux-ci ne produiront du lait qu’après l’accouchement, la progestérone inhibant la lactation.

A la naissance, le réflexe de succion du bébé stimule les terminaisons nerveuses du mamelon. Cela produit 2 hormones :

La prolactine : stimule la sécrétion de lait

L'ocytocine : provoque l'éjection du lait


Comment favoriser un bon allaitement?

Dès le début de la grossesse, la poitrine se prépare pour l'allaitement (prise de volume, mamelons qui durcissent, foncent, pointent parfois). En amont de l'accouchement, vous pouvez commencer à la masser avec de l'huile.

Pensez également à protéger vos seins des frottements avec des coussinets ou même des coquillages d'allaitement

Hydratation : avoir toujours une gourde à proximité et boire tout au long de la journée

Détente : favoriser un environnement calme et serein, pour stimuler l'ocytocine


Alimentation qui favorise la lactation

Aliments galactogènes (favorisant la sécrétion de lait maternel) : graines germées, amandes, quinoa, orge, topinambour, fruits secs sucrés, fenouil


Plantes galactogènes : cumin, carvi, fenouil, fenugrec, anis, poudre d’ortie, aneth, galéra, houblon


Alimentation qui peut perturber la lactation

Aliments qui coupent la lactation : persil, coriandre, sauge, artichaut, oseille


Aliments qui peuvent perturber le bébé : acide (jus de fruits), soufré (chou, poireau, oignon), mauvais goût au lait (asperge, poivron)


Attention au goût de certains aliments qui peut changer le goût du lait et perturber le bébé, sauf si la maman allaitante en a beaucoup consommé pendant sa grossesse et qu’il est donc habitué


Pour aller plus loin

- Se faire accompagner d'une conseillère en lactation certifiée IBCLC

- Télécharger le guide de l'allaitement de l'INPES

- Soutenir la lactation avec les snacks allaitement Jolly Mama (pas de sponsoring, juste une super marque!)

- Prendre rendez-vous pour un accompagnement complet et personnalisé !

Abonne-toi au blog

Merci de vous être abonné !